DUS, musique trad de Gascogne et d’ailleurs

DUS, l’amour du rondeau !

DusAnne-Lise Herbel et Sébastien Cogan se rencontrent vers le milieu des années 2000, dans le Gers. Tous les deux commencent à apprendre l’accordéon diatonique, et ils se croisent régulièrement lors de sessions musicales organisées par l’ACPPG, l’Association pour la Culture Populaire en Pays Gascon, présidée par Marc Castanet. Il faudra néanmoins attendre près d’une dizaine d’années pour qu’ils décident de s’associer dans ce qui deviendra très vite le groupe DUS.

DusLeur complicité est évidente et naturelle pour tous les deux. Ce qui les réunit ici, c’est leur amour de la musique, et de la danse, et c’est tout naturellement qu’ils développent un répertoire de musique à danser. Et le choix du répertoire se fait également de façon naturelle : car ce qui les passionne tous les deux, ce qui les fait le plus vibrer… c’est le rondeau gascon ! Ils construisent donc leur répertoire autour de cette famille de musiques, et de danses. Leur mission : œuvrer pour redonner une certaine popularité à ces musiques, à ces danses. Et dans le plaisir bien entendu ! Car c’est avec un plaisir malicieux qu’ils interprètent leur musique, pleine de vie et d’espièglerie… et qu’ils dansent ! Car tous deux sont également des passionnés de danses.

DusIls proposent donc des bals traditionnels à forte teneur gasconne, souvent accompagnés au préalable de stages ou d’ateliers de danse, portant essentiellement sur le répertoire gascon (rondeaux, congos…). Néanmoins, leur passion de la musique à danser s’ouvre également vers d’autres horizons, et c’est avec délectation qu’ils s’amusent à visiter des répertoires voisins (Béarn, Pays Basque notamment), ou qu’ils interprètent des morceaux plus universels, tels des polkas, des valses etc. Bien que l’essentiel de leur répertoire soit emprunté au répertoire traditionnel, ils interprètent également quelques compositions personnelles, ou des compositions d’autres musiciens, et n’hésitent pas parfois à faire des remplois pas très orthodoxes… mais en gardant toujours à l’esprit l’alchimie indispensable entre la musique et la danse !

L’association de leurs différents instruments (2 accordéons, 1 guitare, 1 clarinette… et 2 voix !) permet des atmosphères musicales très variées, et leur choix de mélodies est un plaisir autant pour les oreilles que pour les pieds ! Laissez-vous emporter en terre gasconne par le groupe DUS, avec une cadence d’enfer !

Vive le rondeau !